Cenim : Historique

Historique

Historique

  • Le CeNIM

Historique

Historique

Historiquement , Internet est né à la fin des années 60.
A l'époque, les systèmes informatiques étaient volumineux, chers et peu nombreux, mais chaque site servait des centaines d'utilisateurs connectés via des terminaux ou par modem. Comme les ressources sont partagées, les utilisateurs travaillent souvent en différé (les instructions sont envoyées, la machine les traite quand elle a le temps et l'utilisateur récupère le résultat plus tard). Compte tenu de ces habitudes de travail à distance et du relatif manque de puissance des systèmes, on en est venu à penser qu'on pourrait interconnecter avantageusement différents systèmes distants pour y avoir accès de partout et bénéficier d'un surcroît de puissance de calcul. Il restait à mettre en place un système de connexion physique entre les systèmes, puis une connexion logicielle pour régler la circulation des informations entre les machines. Il s'agissait en effet de trouver un protocole de connexion indépendant du matériel, celui-ci étant très disparate. Les militaires américains étaient particulièrement intéressés par un tel système, en pleine période de guerre froide. En effet, en cas de conflit nucléaire, les systèmes informatiques militaires centralisés de l'époque auraient pu être détruits, ce qui aurait entraîné une désorganisation complète des communications.

En installant un réseau connectant tous les systèmes existants par des liens multiples et redondants, il devenait possible de minimiser d'une part le risque de destruction de données militaires, et d'autre part l'interruption de transmission des ordres et informations. La rupture d'une maille du réseau n'entraîne pas le blocage de l'information qui peut transiter par des voies détournées. Le département d'état américain à la défense patronne alors un projet d'étude de protocole de transmission permettant de connecter différents ordinateurs, et qui soit indépendant du matériel, du système d'exploitation et du type de connexion. En 1969, ces travaux aboutissent à l'élaboration d'une série de protocoles connus sous le nom de TCP/IP (Transfer Control Protocol / Internet Protocol), qui définissent le mode d'identification des ordinateurs sur un réseau et les modalités de communication entre eux.

Le premier réseau mis en place connectait une trentaine de machines et s'appelait ARPANET (car géré par l'Advanced Research Project Agency). Il comportait une composante militaire qui s'en séparera assez rapidement pour des raisons de sécurité. Il s'ouvre alors aux grands centres de recherche universitaires.

Dès 1973, le réseau s'étend vers l'étranger. En 1977 l'armée américaine désolidarise complètement la partie militaire. Dès 1984, plusieurs agences américaines se connectent au réseau (National Science Foundation, NASA, ministère de l'énergie etc.). Jusqu'en 1990, le réseau restera limité aux échanges entre chercheurs et universités. Les différents outils utilisés seront d'ailleurs souvent développés par des étudiants utilisants les systèmes de leur université. En 1990 , aux E.-U. et en 1994 en Europe, le systèmes s'ouvre aux activités commerciales et aux particuliers. Sa croissance devient exponentielle. En 1993, Bill Clinton cite le réseau comme modèle des futures autoroutes de l'information qui sont sensées relier chaque foyer à l'aube du 21ème siècle. Depuis lors, le réseau s'est ouvert. Alors que jusque là il servait seulement à des échanges d'informations ou à une collaboration dans le cadre de projets, il se remplit soudain de conférences dont les sujets sont les plus hétéroclites. Il n'y a pas de limite, on peut parler de tout et de n'importe quoi. N'importe qui peut se connecter n'importe où, envoyer des messages à qui il veut. On peut y parler littérature, science, jeu, sexe, les sujets les plus invraisemblables s'y trouvent. On peut obtenir de la musique, des livres, des jeux, de la vidéo, des photos, des tas d'articles scientifiques ou des extraits de journaux. Bref tout ce qui peut se mettre sur un ordinateur est accessible.


Soft News

  • Microsoft Image Composite Editor

Outil de création de panoramas produit par les labos de recherche de Microsoft. Fusionne aisément plusieurs photos pour créer une vue panoramique. Il détermine automatiquement l'ordre des images, l'orientation, l'exposition et la position du photographe dans l'espace.Existe en 32 et 64 bits.
A télécharger sur le site de MS MS ICE



MS ICE


  • Programme du mois : WPanorama

WPanorama est le complément indispensable du précédent.
Il permet en effet d'afficher les panoramas en grand et en faisant manuellement ou automatiquement défiler l'image, de visualiser le paysage (on peut même le mettre en économiseur d'écran). Il permet également, la création de diaporamas sur le même principe.
De nombreuses images de panoramas du monde entier sont disponibles sur le site.
Compatible tous OS

WPanorama

 

Use OpenOffice.org